Bannière entête

adapter sa selle

paru le 28/07/2013

 

Regardez où vous vous asseyez

paru le 10/06/2011

Par Lidia Nevzorov

          Je visite assez souvent des écuries de toutes sortes et consulte au profit des gens de chevaux sur
des points pour lesquels leurs vétérinaires n'ont pas de réponses. Ces questions concernent les
soins aux chevaux, l'entraînement et les mesures préventives pour garder un cheval sain et sauf.
Ma spécialisation est opératrice en thermographie et je m'occupe principalement et avant tout de
l'appareil locomoteur puisque c'est la première chose qui est gravement atteinte lorsqu'un cheval
travaille sous la selle. Je ne peux certainement pas dire que c'est le cas pour tous les chevaux,
mais j'ai mes statistiques et malheureusement je dois admettre que parmi les centaines de
chevaux de sport que j'ai examiné seuls deux n'avaient absolument aucun problème avec leur
appareil locomoteur.
           Les plus communes sont les blessures dues à l'ignorance des personnes (et cela représente 99
pour cent de toutes les blessures). Ce qui signifie que tous ces chevaux seraient en forme s'ils
avaient reçu un entretien approprié et étaient entraînés correctement! La cause la plus répandue
des blessures (boiteries, arythmies, dorsalgies, blessures d'épaules, atrophie de muscles, etc.) sont
un travail non adapté, un mauvais parage et une mauvaise ferrure (endommageant l'équilibre du
pied) et une mauvaise sellerie.
Toutes ces blessures sont si communes que je dois répéter des centaines de fois à tous les
propriétaires d'où provient la cause du problème et comment le traiter. Cependant je suis contente
que les propriétaires écoutent mon avis et de nombreuses blessures ont pu être guéries et certains
chevaux ont même été complètement sauvés grâce à mon aide. Tous les chevaux sont, bien sûr,
différents et un article ne donnera pas les mêmes résultats qu'une consultation personnelle,
néanmoins j'ai décidé de publier une série d'articles éducatifs qui couvrent en détails tous ces
problèmes et la façon de les résoudre. Nous allons parler des principales raisons qui provoquent
des blessures aux chevaux et de leur rapport avec l'entretien et l'entraînement. - asutoria,
fourbures, choses causant des dorsalgies, boiteries et autres.
Commençons par ce que n'importe quel propriétaire devrait changer dès maintenant.
Donc, c'est la sellerie.
      D'après les statistiques seul un cheval parmi tous les chevaux de sport et de loisirs que j'ai
examiné avait une selle de la bonne taille! 99 pour cent des chevaux avaient des problèmes de
dos, 70 pour cent travaillaient avec une selle onéreuse fabriquée en Europe, 30 pour cent – avec
des selles fabriquées en Biélorussie. Mais somme toute, les blessures occasionnées par les selles
d'importation n'étaient pas différentes de celles causées par les selles Biélorusses. En général nous
pouvons affirmer qu'une selle à 2000$ a, à peu près les mêmes effets qu'une selle à 200$.
Essayer une selle
            Une de mes amies, propriétaire d'un magasin d'articles d'équitation, m'a avoué que les selles
n'étaient pas vendues rapidement jusqu'à ce qu'elle installe un présentoir en forme de dos de
cheval. Maintenant les selles de 1500-2000 $ partent assez bien puisqu'elles sont si belles,
qu'elles sont de bonne qualité et qu'elles sont prestigieuses. Donc en choisissant une selle,
rappelez-vous que celle-ci ne doit pas seulement vous aller mais doit aussi aller à votre cheval. Il
n'y a aucun sens à seller un présentoir dans un magasin, s'asseoir dessus, s'y balancer, avancer et
reculer les jambes et s'admirer devant la glace de présentation.
Certains acheteurs voulant donner l'air de s'y connaître essayent de demander une taille de selle et
son style, d'autres connaissent plusieurs nombres: 16, 17, 17,5. Malheureusement les clients
achètent souvent sur recommandations des vendeurs qui, à de rares exceptions n'ont aucune idée
de la façon de choisir une selle, mais en plus sont toujours prêts à fournir une assistance
“professionnelle” à l'acheteur et l'informer à ce sujet avec beaucoup de publicité.
      Les selles qui sont importées en Russie pour être vendues sont généralement très étroites, elles
ont très souvent été commandées à l'étranger pour un cheval particulier mais ensuite pour une
raison inconnue n'a pas été achetée. Les petits chevaux nécessitant des arçons étroits sont assez
rares, et finalement presque toutes les selles étroites finissent en Russie. A propos, en Europe, par
exemple, vous avez un délai de deux semaines pour ramener une selle au magasin si elle ne
convient pas à votre cheval. Il est temps d'adopter cette pratique en Russie.
Choisir une selle est une tâche importante et difficile. Son prix élevé ne garanti pas qu'il s'agisse
d'une selle de 1ère qualité et qu'elle ne va pas poser de problème à votre cheval. Même dans les
pays des “érudits” l'Europe et l'Amérique du nord, seuls cinq pour cent des gens de chevaux
sellent leurs chevaux correctement d'après les statistiques. Pourtant ils ont possibilité de faire
venir des experts pour les aider à révéler un problème, prendre toutes les mesures et donner les
recommandations pour commander une selle personnalisée pour un cheval particulier. Il n'y a
presque aucune chance de trouver une selle qui va parfaitement correspondre à votre cheval dans
un magasin.
Lorsque Dieu a créé le cheval, il n'avait pas pris en compte que l'homme le monterait. Le dos du
cheval n'est pas fait pour porter du poids. Chaque fois que nous sellons un cheval nous procédons
à un test d'effort de son dos. Et une selle douloureuse peut causer des dommages irréversibles en
deux semaines d'utilisation.

Choisir une selle pour un cheval s'apparente à choisir des chaussures pour une personne.
Souvenez-vous combien une nouvelle paire de chaussures peut être inconfortable parfois même
si la taille est bonne. Et quelle taille de chaussures portez-vous? 38, par exemple. Alors imaginez
que quelqu'un vous achète une paire de taille 36 et que vous allez les porter les cinq à dix
prochaines années. En même temps vous allez devoir faire du sport, peu importe quel sport en
particulier – saut en hauteur ou de la gymnastique suédoise. Que va t il arriver à vos pieds? A
votre état physique et mental? De multiples dommages des tissus provenant du serrage, une
compression et un mauvais afflux sanguin seront bientôt suivis par des changements
pathologiques allant jusqu'à la déformation des os. Les chevaux souffrant de mauvaise sellerie
ont l'air triste et misérable mais cela passe inaperçu. La seule façon dont un cheval souffrant du
dos peut se défendre – et cela est habituellement appelé 'un mauvais comportement' – est de
résister à la douleur, essayer de s'y soustraire. Dans le langage des gens de chevaux on appelle
cela 'de mauvaises habitudes'. 
________________________________________________
Mais regardez attentivement votre cheval, peut-être allez vous
constater certains des signes suivants.


>Changement de couleur (poils blancs apparaissant sous les points de pression où une
pression excessive a causé une mauvaise irrigation sanguine pendant trop longtemps ou à
l'endroit où le garrot a été blessé par le frottement de la selle );
>Boutons durs de 1-3 cm de diamètre;
>Gonfles et blessures à l'emplacement de la selle et au passage de sangle;
>tumescences chaudes et douloureuses;
>Sous-développement musculaire (hypoplasie des muscles de la croupe, hypertrophie des
muscles de l'encolure et de l'épaule);
>dystrophie musculaire dans la “région de la selle” (trapezius et latissimus dorsi);
>asymétrie des muscle (les muscles d'un côté sont sous-développés et moins souples);
>Remontée des apophyses épineuses de la colonne vertébrale, sous-développement de la
“ligne du dessus”;
>Muscles durs, spasmes dans les muscles;
>ensellement, gros ventre;
>Manipulations difficiles de la queue.

Lorsque vous le sellez votre cheval se comporte comme suit:

>tourne sa tête brusquement vers vous, montre probablement les dents;
>couche ses oreilles, fouaille de la queue;
>mord (essaye de mordre) ou frappe;
>étire son dos (essaye de “s'aplatir au sol”);
>raidit son dos;
>essaye de bouger de côté, s'éloigne de la personne qui veut le seller;
>essaye de se soustraire à la selle;
>agite la tête;
>place la queue entre les jambes;
>tend tout le corps;
>gonfle son ventre;
>grogne, gémit.

Lorsque vous essayez de le monter votre cheval se comporte comme suit:

>essaye de s'échapper au montoir;
<ne reste pas calmement en place;
>commence à bouger quand vous mettez le pied à l'étrier;
>étire son dos;
>essaye de mordre la personne qui le monte;
>se tend et plaque sa queue contre la croupe;
>commence à marcher en cercles;
>couche ses oreilles.
Au travail:
>le cheval ne veut pas avancer monté;
>bondit en avant et bouge trop vite quand vous vous asseyez;
>avance mal et est trop retenu pendant les premières 10-20 minutes, devient moins tendu
après l'échauffement;
>trébuche;
>ne “porte pas le cavalier”, ne se rassemble pas;
>s'impatiente en mouvement, accélère le pas;
>travaille bien en début de leçon mais commence à se comporter plus mal après 15-20 minutes;
>élève la tête en tendant l'encolure et étirant le dos;
>en extérieur refuse de monter ou descendre;
>avance avec mauvaise volonté sur sol rude, refuse de travailler sur sols dur et boueux;
>se cabre, rue, recule, avance de travers etc.;
>refuse de galoper;
>est raide avec de courtes foulées;
>a une arythmie dans les mouvements;
>est constamment tordu d'un côté;
>incline la tête (le mal de dos est souvent également dû à un usage incorrect du mors);
>refuse d'exécuter des airs de dressage;
>a des problèmes dans les transitions, particulièrement du trot au galop;
>refuse de sauter en concours;
>n'avance pas droit, garde constamment l'arrière main tournée d'un côté;
>a sa queue constamment plaquée contre la croupe ou orientée d'un côté;
>grogne ou fait des bruits étranges lors d'exécution de mouvements physiquement difficiles;
>la selle ne reste pas en place, bascule d'un côté à l'autre ou d'avant en arrière;
>le cavalier a l'impression qu'un étrier est plus long que l'autre, qu'il est trop en avant ou en
arrière.

Certains faits de la liste ci-dessus sont certainement vrais considérant votre cheval. Et il ne fait
aucun doute que même avec une selle parfaitement adaptée certains d'entre eux peuvent exister -
dans le cas d'un travail incorrect ou excessif, par exemple. Habituellement les problèmes
d'entraînement, d'entretien et de sellerie sont concomitants.
Je dois aussi ajouter que les chevaux ne montrant pas de signes de souffrance ou d'inconfort
n'ont pas forcément des dos sains. Les chevaux sont habitués à endurer des souffrances poussées
à l'extrême, particulièrement en présence d'un ennemi– le prédateur, telle était l'intention de la
nature. Et dans notre cas l'ennemi est le cavalier puisque c'est lui qui engendre la douleur. De
plus de nombreux chevaux sont punis tellement cruellement – à coup de mors, de cravaches,
d'éperons - au moindre signe de désobéissance qu'ils préfèrent faire avec.

________________________________________________
Erreurs et conséquences

Lorsque la zone de contact de la selle avec le dos du cheval est trop petite (entraînant une
surpression sur une zone restreinte) cela cause de l' arythmie, de la fatigue musculaire, des
blessures de selle, un ensellement du dos.
Placer une selle trop en avant sur le garrot est une erreur largement répandue qui entraîne de très
tristes conséquences. Mise sur le dos ainsi, la selle appuie sur les omoplates et les pince ce qui
entraîne une mauvaise irrigation sanguine des muscles, affecte les fonctions locomotrices,
empêche les épaules de reculer le long du thorax – donc les omoplates ne peuvent reculer
correctement et les pas du cheval sont courts et raides . Le résultat est de la douleur ressentie par
le cheval et une tension des muscles de l'épaule bloquant le travail de l'omoplate. Des
mouvements aussi limités de l'omoplate le long du thorax et les spasmes musculaires entraînent
des allures réduites (Le cheval ne peut pas engager ses antérieurs librement, avance en
minaudant), Ce qui se traduit en général par des changements pathologiques dans tout l'appareil
locomoteur. En outre lorsque la selle est placée de cette façon la sangle est située juste derrière
l'épaule (coude), ce qui empêche tout mouvement des membres antérieurs vers l'arrière. De plus
la sangle crée un pincement et blesse par frottements une partie très sensible de la peau à cet
endroit (voir photos ).

Si un arçon ne reproduit pas une ligne continue sur le dos du cheval la selle ne peut pas être en
contact partout avec le dos. Le poids du cavalier s'en retrouve réparti inégalement entraînant des
escarres douloureux aux endroits des pressions. (Voir croquis.2)
Les blessures dues au tapis de selle apparaissent lorsque les cavaliers posent le tapis à plat
(lorsqu'il touche la colonne vertébrale et le garrot) et serrent trop la sangle. Un tapis comprimé
sur le dos d'un cheval peut causer des irritations sur le dos et meurtrir la colonne vertébrale.
C'est pourquoi un tapis doit être place dans la gorge de la selle située entre les panneaux.
Un arçon inégal peut engendrer un déséquilibre et causer des blessures des tissus mous ou des
irritations dues à la répartition de pression inégale.
Une selle non équilibrée peut se révéler douloureuse pour le cheval mais aussi pour son cavalier
comme son équilibre et son assiette sont affectés et que son poids est envoyé soit vers l'avant,
soit vers l'arrière. Chaque selle doit être équilibrée en fonction du cheval.
Donc le problème est évident maintenant. Dans le prochain article nous parlerons encore de la
selle. Je vous dirai comment seller correctement votre cheval, quelles selles ne peuvent
absolument pas être utilisées et bien d'autres choses.
Entre temps pensez-y et progressez vers le bien-être et le bonheur de votre cheval.

PHOTO>Le dos de ce cheval est gravement atteint du fait d'une selle non adaptée: ici nous pouvons voir une atrophie musculaire et de multiples blessures sur la colonne vertébrale.
 

 

pression de la selle sur le dos

paru le 10/06/2011

Variante А: Répartition correcte de la pression sur les panneaux de la selle.

Variante В: Pont. La selle n'appuie pas de toute sa longueur sur le dos du cheval. La charge est irrégulièrement répartie causant un petit point de pression douloureux.

Variante С: Balancement. Cette selle va basculer le long du dos lorsque vous mettez alternativement une pression sur le pommeau ou le troussequin. Elle n'appuie que sur deux points – une très petite zone supporte une charge trop lourde.

Variante D: Twist. Une selle tordue crée également une pression inégale. La charge est répartie asymétriquement.

Une astuce pour vérifier la bonne adaptation de la selle de votre monture:

prendre un grand morceau de plastique transparent (genre sac plastique ou couvre-livre...) de la taille du dessous de votre selle. le recouvrir de pâte à gâteau, refermer et déposer entre le tapis et la selle. Monter un quart d'heure, défaire doucement le "protocole" . Regardez maintenant votre "gâteau"; est-ce que les appuis sont symétriques et régulière ( variante D), il-y-a t-il des endroits ou la pâte est carémment plus "applatit (signe de points de pression, de ponts...)

 

placement de l'arçon

paru le 10/06/2011

Variante А: L'arçon est trop large, la partie supérieure du pommeau pose sur le garrot, il n'y a pas d'espace. Le pommeau pince le garrot.

Variante В: L'arçon est trop étroit. La partie inférieure de l' avant de l'arçon pince le garrot.

Variante С: L'arçon est adapté. Sa taille est correcte, il y a l'espace nécessaire entre le pommeau et le garrot. L'arçon correspond en tout points à la conformation et à la taille du dos du cheval et est parallèle à celui-ci.

Powered byE2I sports